Cap Visibilité : agence web Paris Nantes Perpignan

Dimension Data : Le machine learning arrive sur le Tour de France

Le Tour de France est un événement sportif mondial : tout le monde le regarde et l’attend toute l’année ! Cette année, l’un des partenaires technologiques officiels de la course, Dimension Data en association avec l’organisation du Tour de France, Amaury Sport Organisation (A.S.O.), ont annoncé le lancement du machine learning sur l’édition 2017. Ce dispositif va permettre aux passionnés de cyclisme du monde entier de découvrir une expérience de visionnage sans précédent.

Qu’est ce qui change, cette année, au Tour de France ?

Cette année, la plateforme analytique de Dimension Data, développée en partenariat avec A.S.O., incorpore des algorithmes complexes de machine learning, qui combinent les données en direct et historiques de la course afin d’approfondir l’analyse tout au long de l’épreuve. Les fans auront également accès au profil des coureurs afin d’en savoir plus sur les environnements et les circonstances où ceux-ci sont les plus performants.

tour de france dimension data logo

Dans le cadre d’une nouvelle phase pilote, A.S.O. et Dimension Data explorent le rôle des technologies d’analyse prédictive dans le but d’évaluer la probabilité de divers scénarios de course, par exemple pour tenter de prévoir si le peloton a des chances de revenir sur des coureurs échappés durant certaines étapes.

Scott Gibson, Group Executive – Digital Practice de Dimension Data, commente : « Alors que la technologie s’immisce de plus en plus dans le sport, l’expérience du téléspectateur se transforme et rencontre un succès croissant. L’aspect particulièrement passionnant pour nous réside dans l’aide que nous apportons à A.S.O. pour séduire une nouvelle génération de fans férus de numérique, et dans le rôle que jouent des technologies avancées comme le machine learning pour ouvrir la possibilité de nouvelles analyses attendues aujourd’hui par les aficionados. »

Le suivi et l’analyse des données en temps réel sont rendus possible par des balises GPS fixées sous la selle de chaque coureur. Les données recueillies au moyen de ces balises sont combinées à des informations extérieures sur le dénivelé de la course et les conditions météo afin de produire des analyses concernant, par exemple, la vitesse et la position des différents coureurs, les écarts entre coureurs et la composition des groupes au sein de la course. Cette année, la solution va générer et analyser plus de 3 milliards de données au cours des 21 étapes du Tour, soit nettement plus que les 128 millions de données traitées l’an passé.

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France pour A.S.O., ajoute : « Aujourd’hui, ceux qui nous suivent souhaitent une immersion dans l’événement. Ils font preuve d’un engagement numérique sans précédent sur les réseaux sociaux et entendent vivre une véritable expérience « second-écran » pendant le Tour. La technologie nous permet de transformer entièrement leur vécu de la course. »

Cette solution perfectionnée pour le Tour de France s’appuie sur un datacenter virtualisé et entièrement hébergé dans le cloud, multiplie sa capacité et nécessite moins de personnel sur le terrain pour son fonctionnement. Le cloud apporte également de la souplesse sur le plan géographique car il peut être managé partout dans le monde. Cette année, les équipes techniques de Dimension Data collaboreront entre elles sur quatre continents via des hubs mobiles hyperconnectés, équipés des plus récentes technologies numériques pour l’environnement de travail.

Les curieux du running peuvent également découvrir les aventures de Yann Blondel avec le challenge mini-transat sur Sport Influence.

Quelles sont les caractéristiques marquantes du Tour de France ?

  • 198 coureurs répartis dans 22 équipes vont générer plus de 150 millions de données géospatiales et environnementales relevées le long du parcours de 3540 km.
  • Le site web de suivi en direct du Tour, racecenter.letour.fr, qui a traité en moyenne 2000 requêtes de page par seconde en 2016, a été renforcé pour porter sa capacité à 25 000 cette année.
  • En 2016, 6 100 heures ont été diffusées à la télévision dans 190 pays sur une centaine de chaînes autour du globe. Grâce à A.S.O., le nombre d’heures de diffusion TV passera de 80 en 2016 à 105 cette année et la course sera retransmise dès le premier kilomètre de chaque étape.
  • La cybersécurité est l’une des priorités du Tour de France. Pendant l’édition 2016, le système de sécurité dans le cloud de Dimension Data a signalé 1 409 769 tentatives d’accès suspectes, qui ont été bloquées.

Pour les sportifs qui préfèrent travailler à la maison, l’application WeRow propose des exercices inédits !